Campagne 2021


Elections communales du 7 mars 2021

Nous élirons prochainement nos autorités communales. A Bulle, le PS s’engage pour une ville solidaire et une ville à l’écoute de toutes et de tous. Voici notre programme.

Voulez-vous des autorités plus à l’écoute des habitant·e·s ? Nous aussi !

Renforcer les démarches participatives

La population doit être mieux intégrée dans le processus de décision, par exemple pour des problématiques concernant le réaménagement du centre-ville, comme la création de rues piétonnes. Ces démarches permettent de faire émerger de nouvelles idées et de réunir l’ensemble des acteurs concernés, et pas uniquement des groupes d’intérêts.

Consulter les associations de quartier

Ces associations sont des bons relais au quotidien entre les habitant·e·s et les autorités et s’impliquent dans le développement des quartiers. Elles deviennent des interlocuteurs privilégiés, notamment lors de grands travaux.

Sonder la population

Pour les grands projets communaux, il faut sonder la population afin de rester proche de ses besoins, comme lors du récent sondage adressé à tous les seniors.

Voulez-vous une vie de quartier conviviale ? Nous aussi !

Favoriser la fondation d’associations de quartier

La ville grandit et les gens se connaissent de moins en moins. Beaucoup d’habitant·e·s qui emménagent n’ont pas encore de connaissances dans leur quartier. Ces associations contribuent à animer la vie du quartier et, de ce fait, à favoriser les liens sociaux. Elles permettent également d’être un interlocuteur privilégié envers les autorités afin de faire émerger les besoins spécifiques du quartier.

Création de maisons de quartier pour la rencontre entre les séniors, les jeunes, les familles et les personnes seules

Les maisons de quartier sont des lieux de vie. Elles favorisent les rencontres entre générations. Elles offrent un lieu d’activité aux jeunes et un lieu d’échange aux familles. Elles facilitent le mélange des cultures et la meilleure connaissance de l’autre. Elles permettent l’organisation d’événements culturels. C’est ainsi que les habitant·e·s peuvent tisser des liens afin de développer l’entraide et la solidarité.

Voulez-vous soutenir la culture et le patrimoine ? Nous aussi !

Réel soutien à la culture

Les actrices et acteurs culturel·le·s de notre ville offrent déjà des événements riches et variés. Cela souvent avec peu de moyens et beaucoup de créativité. Ce qu’ils et elles attendent de la ville, c’est un réel encouragement, des locaux et un soutien financier. En ces temps difficiles, le PS s’engage à ne pas sacrifier la culture.

Sauvons l’avenir du Musée gruérien !

Le Musée préserve notre patrimoine. Le Musée organise de nombreuses expositions. Le Musée offre un lieu de lecture et de travail avec sa bibliothèque. Enfin, le Musée constitue un attrait touristique majeur. Aussi, il est urgent de réaliser le projet de rénovation et d’agrandissement prévu.

Notre patrimoine, notre richesse

Alors que le rythme de construction des immeubles ne ralentit pas, il est nécessaire d’être attentifs au patrimoine construit existant. En particulier, il est prioritaire de maintenir l’attractivité du centre-ville historique face à la future concurrence de la place de la nouvelle gare. Le PS s’engage à défendre et à promouvoir une politique active de conservation du patrimoine.

Voulez-vous des zones piétonnes et des espaces chaleureux ? Nous aussi !

Cohabitation équilibrée entre piéton·ne·s, cyclistes et automobilistes

Toutes et tous les utilisateurs et utilisatrices de la voie publique peuvent cohabiter de manière complémentaire et adaptée à la situation, pour le confort de toutes et tous, sans rivalité. Dans ce sens, il est nécessaire de repenser la mobilité dans notre ville.

Création de zones piétonnes

Les zones piétonnes permettent d’améliorer le cadre de vie, en favorisant la rencontre, le déplacement sécurisé et le dynamisme commercial. De nombreux exemples témoignent de la plus-value d’un tel choix. Il ne suffit évidemment pas de restreindre la circulation automobile en ville. Des mesures d’accompagnement sont nécessaires pour différencier les zones : réviser la stratégie de mobilité douce, repenser le mobilier urbain, proposer des animations et événements en collaboration avec les commerçants et les associations locales.

Des places de jeux adaptées aux enfants

Beaucoup de familles n’ont pas de jardins privés. Les places de jeux actuelles sont souvent mal équipées et offrent peu d’espaces de rencontre, parfois au bord des routes. Nous voulons des places de jeux conviviales, construites en bois local et avec des jeux adaptés à tous les âges.

Voulez-vous de vraies infrastructures de mobilité douce ? Nous aussi !

Une mobilité douce enfin réalisée !

A l’heure où on encourage nos enfants à se rendre à l’école à vélo ou à pied, il faut renforcer les infrastructures piétonnes et cyclables, et les étendre. Le PS s’engage à favoriser la création de vraies infrastructures, afin que les piétons et les cyclistes se sentent en sécurité. Un plan systématique de voies cyclables continues, sécurisées, et séparées du flux routier doit être réalisé.

Plus de transports publics

La cadence de l’offre MOBUL a pu être augmentée au quart d’heure comme nous le demandions, cependant nombre de quartiers n’y ont encore pas accès. Il s’agit d’étoffer l’offre là où la demande est forte et d’élargir le réseau de bus, afin qu’il n’y ait pas d’inégalité de traitement entre quartiers. Le PS s’engage également pour des transports en commun à prix abordables.

Moins de bruit routier

Le bruit routier constitue un réel problème dans plusieurs zones de la ville, aussi bien la nuit que le jour. Il s’agit d’un problème de santé publique, c’est pourquoi un vrai plan d’action et de sensibilisation doit être mené pour lutter contre ce fléau. Les mesures sont multiples : limitation de la vitesse, réduction de la circulation, revêtement phonique, etc.

Voulez-vous plus de nature en ville ? Nous aussi !

Plus d’arbres pour lutter contre la chaleur

Le réchauffement climatique est une réalité et la Suisse est fortement touchée. Les arbres et la végétation apportent de l’ombre, de la fraîcheur. Une végétalisation de l’espace urbain doit être réalisée rapidement. Elle permettra également de renforcer la présence de la biodiversité au cœur de la ville par l’utilisation d’essences indigènes.

Développement de jardins au cœur de la cité

Nous voulons des jardins participatifs, des vergers communaux, des potagers surélevés. La pratique du jardinage constitue une activité à encourager partout où cela est possible. Elle offre l’opportunité de lieux de rencontres agréables, d’échanges et d’intégration.

Voulez-vous une économie forte et durable ? Nous aussi !

Maîtrise communale des terrains industriels

Les terrains industriels communaux sont de plus en plus rares : ils ne doivent pas être vendus, mais loués par le biais d’un droit de superficie. Ainsi, la commune reste propriétaire et garde la maîtrise de ses terrains sur le long terme. Il faut privilégier les entreprises à forte valeur ajoutée et créatrices d’emplois dans les zones industrielles (Prila et future zone de Planchy-sud).

Soutien aux commerces locaux

Il convient de soutenir les petits commerces par la mise à disposition de locaux à loyers modérés lorsque la commune en est propriétaire et en encourageant des initiatives visant à aider l’économie locale (promotion des produits régionaux, monnaie locale, etc.)

Faciliter la mixité d’usage

Dans les nouveaux quartiers, il faut assurer des activités commerciales et artisanales en sus des logements.

Voulez-vous une meilleure prise en charge de vos enfants ? Nous aussi !

Conciliation vie familiale-vie professionnelle

Renforcer l’offre d’accueil extrascolaire en élargissant la prise en charge durant toutes les vacances et améliorer la qualité des locaux d’accueil.

Offrir suffisamment de places de crèches à des tarifs sociaux et unifier les tarifs des différentes structures.

Encourager de façon précoce la petite enfance et améliorer le soutien à la parentalité.

Sécurité à l’école

Construire des écoles de quartier afin que chaque enfant puisse s’y rendre à pied, en toute sécurité.

Promouvoir les lignes Pédibus (accompagnement groupé d’enfants par les parents) afin que les enfants puissent se déplacer à pied, sous la responsabilité d’un adulte.

Créer des lignes de bus scolaires pour les plus jeunes (1H-4H), lorsque la distance à l’école dépasse 600 mètres. Ceci afin d’éviter la multiplication de la dépose des enfants en voiture aux abords des écoles.